SHERLOCK HOLMES : DETECTIVE CONSEIL



L'avis de JOCADE

Mr Holmes a besoin de vous !

Sherlock Holmes dénigre bien des enquêtes qu'il juge inintéressantes car trop simples, voire évidentes. Alors, lorsqu'il ne prend pas l'affaire, il vous la confie, tout simplement. A vous donc de contrer les forces du mal et de faire arrêter le bon criminel !

Au départ du jeu, il y un plan de Londres -que l'on installe au centre de la table- avec de nombreuses localisations dans lesquelles vous pourrez vous rendre pour résoudre l'enquête (La Banque d'Angleterre, la Gare Victoria, la Capitainerie, etc.). Il y a aussi un annuaire comprenant pas moins de 16 pages de noms différents et aussi des journaux, un par enquête. Et bien entendu, il y a un scénario de jeu que l'on prend parmi les dix de la boîte. Un scénario qui vous présente une affaire (un vol, un meurtre, un enlèvement, etc.) et qu'il va falloir résoudre, tous ensemble*...

 

L'enquête et vos méninges

La présentation de l'affaire est lue à haute voix par un des joueurs. Vous prenez aussi connaissance du journal du jour. Ceci fait, il ne vous reste plus qu'à trouver les quelques premiers indices qui s'y dissimulent et décider tous ensemble où vous allez vous rendre dans Londres afin de suivre une bonne piste. Si vous décidez de vous rendre à La Morgue, vous irez donc consulter le paragraphe du livret de scénario correspondant. Si c'est une piste fructueuse, vous obtiendrez de nouvelles et précieuses informations, sinon, vous aurez perdu du temps. En effet, le jeu est en quelque sorte une course contre la montre (puisqu'il faut trouver la solution de l'énigme en un minimum de coups possibles) mélangée à la pertinence de votre réflexion qui seule vous ferra faire les bonnes déductions, utiles à l'enquête. De piste en déduction, vous avancerez dans l'histoire, tout en essayant d'éviter les embûches et les fausses pistes...

 

Un jeu atypique

Aucun autre jeu ne ressemble réellement à Sherlock Holmes car c’est un véritable jeu de déduction : les joueurs doivent vraiment, par eux-mêmes, émettre les bonnes hypothèses pour trouver une solution cohérente à l’enquête. Il n'y a pas réellement d'assistance dans le jeu pour vous (re)mettre dans le droit chemin et vous pouvez vraiment passer à côté de l'enquête mais c’est ce qui met la pression de partie en partie et rend la victoire méritoire. De même, ce sont les joueurs eux-mêmes qui décident de la fin de la partie, lorsqu’ils pensent avoir tout rendu cohérent, on ne joue donc pas en dix ou douze tours, on doit juger soi-même du temps (comprenez du nombre de coups) que l'on s'octroie.

Pour aimez "Sherlock Holmes", il faut aimer les enquêtes, clairement, il faut aussi aimer les challenges et un peu la réflexion. Le partage des hypothèses entre les joueurs est un des grands plaisirs du jeu et il faut souvent argumenter pour convaincre les autres que votre hypothèse est crédible. Les joueurs auront des réels plaisirs à trouver les hypothèses clefs de l’enquête ("mais même s'il a pris une calèche, il ne peut pas être ici à 21h45 et à l'autre bout de Londres six minutes plus tard !").

Une partie dure environ deux heures à deux heures trente, et avec dix scénarios dans la boîte, cela vous fait quand même 25 heures de jeu, de quoi s'occuper pendant un moment. L'éditeur sort régulièrement des scénarios supplémentaires (à ce jour : Les Masques Africains, La Piste Tordue, La Rançon du Diable) et même une mini-campage de cinq scénarios (Carlton House).

 

* le jeu se joue généralement en mode coopératif (on gagne ou on perd tous ensemble) ; Sherlock Holmes peut être aussi joué en mode compétitif mais se révèle alors nettement moins bon et plus long à jouer.

Les Plus

  • Un vrai jeu d'enquête 'littéraire' en quelque sorte
  • Un jeu prenant où seule la matière grise des joueurs fait la différence
  • Des règles simples et courtes
  • La difficulté progressive des enquêtes
  • Idéal à 2-4 joueurs
  • Se joue en solo
  • Les extensions possibles

Les Moins

  • Moins prenant à 5-6 joueurs
  • Quelques enquêtes vraiment 'retorses'